Chasse aux erreurs !

Discussion in 'Discussions générales' started by Foeurdr, Jul 17, 2017.

  1. Foeurdr

    Foeurdr Moderator Staff Member

    Cossacks 3 a parfois quelques déboires avec les traductions et c'est le cas pour la version française. C'est vrai que d'un certain coté c'est intéressant quand on joue par exemple les russes, on envoie des armées de papes orthodoxes soutenir nos lanceurs de javelots. C'est pour le moins original mais ça ne fait pas très sérieux. Et certainement pas pratique dans les textes des campagnes quoique certaines expressions sont très drôles.
    C'est idiot, mais je ne m'en suis rendu compte que récemment car je mets le jeu soit en anglais pour les mods (sinon les valeurs dans les descriptions peuvent être fausses) ou en russe (pour voir le cyrillique en multijoueur)

    Du coup, que diriez vous de reporter ici toutes les erreurs et les coquilles que vous trouverez pendant vos parties ?

    Ah ! Et si vous avez un meilleur nom pour certaines unités je suis preneur, je pense à particulier au "canon à canons multiples" sachant que les écossais ont déjà le ribaudequin.

    Unités :
    Pape -> Pope
    Lanceur de javelot -> Piquier​
     
    Last edited: Jul 26, 2017
  2. zantonin

    zantonin Member

    Très bonne initiative, je ne joue pas trop aux campagnes mais pour le peu que j'ai fais, il y a vraiment des pépites linguistiques !
     
  3. colonelburton

    colonelburton Active Member

    Les lanceurs de javelots russe sont en fait des lanciers ! J'avais déjà proposé la correction il y a quelques mois mais ils avaient d'autres priorités et ça n'a pas été corrigé depuis !
    Ce ne serait pas correct de les appelé "javelinier" car ils n'ont pas de javelot et ne les lancent pas, ils ont une lance donc ce sont des LANCIERS :)
     
  4. Foeurdr

    Foeurdr Moderator Staff Member

    Je pensais plus à la javeline et va savoir pourquoi je m'en souvenais comme d'une lance courte et légère !
     
  5. hialmar

    hialmar New Member

    A vrai dire, toute la traduction française ou presque est à refaire. Pape au lieu de pope, c'est ridicule mais ça n'empêche pas de jouer. Mais les textes des campagnes, eux, sont carrément illisibles. On dirait du Google trad. Très sincèrement, pour moi qui suis essentiellement un joueur de solo sur Cossacks, ça m'a fait abandonner le jeu. On aimerait franchement voir les développeurs corriger ça (c'est l'affaire de quelques jours de travail pour un bon traducteur, même amateur) plutôt que de sortir de nouveaux dlc !
     
  6. Foeurdr

    Foeurdr Moderator Staff Member

    Les textes sont plutôt volumineux du coup j'ai mis la version anglaise pour comparer entre spoiler. Notez que le contenu des textes peut varier d'une langue à l'autre, les textes français sont donc parfois assez différent de ceux en anglais. Certaines correction des traductions sont de moi et d'autres de Colonelburton. On les a tellement enchainées qu'aujourd'hui je ne sais plus qui a fait quoi :confused:
    Note sur les noms :​
    En français on a tendance à franciser les noms des lieux et des personnes pour faciliter la lecture. Pour le moment je me suis contenté de m'assurer que les noms soit cohérent entre eux et que l'on ait pas 4 orthographes différentes du même nom.
    Pour certains termes je les ai gardé tel quel, c'est le cas du voïvode ou de l'hetman qui désigne des commandants, ou encore de szlachta qui désigne la noblesse polonaise. On peut aussi trouvé écrit Sejm qui est une diète particulière en Pologne-Lituanie, dans ce cas j'ai précisé de quoi il s'agissait.
    Pour d'autres j'ai préfére les traduire comme la Rzeczpospolita qui se transforme en République des Deux-Nations ou simplement République en français. J'ai également systématiquement modifié Russie en Moscovie pour correspondre aux réalités historiques.

    Campagne polonaise, Pro Fide, Lege et Rege :
    • Présentation :
    En 1587, Sigismond Vasa de la dynastie royale suédoise est devenu roi de Pologne et grand-duc de Lituanie. le nouveau souverain se montra catégorique, agressif et autoritaire. En outre, il était un fervent catholique. La première orientation de sa politique interne a été la consolidation du pouvoir royal. Il a décidé s'occuper de la noblesse entêtée et de limiter l'influence des innombrables diètes et conseils régionaux, ainsi que de mettre fin à l'élection du roi de la République des Deux Nations,pour en faire un titre héréditaire. Bien sûr, les magnats et la noblesse ont opposé une résistance farouche à cette atteinte à leurs droits. La deuxième orientation de sa politique intérieure a été le renforcement du catholicisme et l'extirpation du protestantisme et de l'orthodoxie. Ainsi, pour effectuer la réconciliation du catholicisme et l'orthodoxie il a conclu en 1595 l’Union de Brest. Les orthodoxes durent obéir au Pape et accepter le dogme catholique, formant ainsi une Église grecque-catholique. Sigismond poursuivit également une politique étrangère active. Il est monté à juste titre sur le trône suédois, mais les Suédois ne voulaient pas obéir à l’Église catholique et annoncèrent sa destitution. De son côté Sigismond ne renonça pas à son héritage, c’est pourquoi il n'eut de cesse de tenter de récupérer la couronne suédoise jusqu'à la fin de sa vie. En outre, il a prévu une conquête agressive du royaume de Moscovie, où, après la mort du prince Dmitry et la montée au pouvoir de Godounov, le pays est en proie aux troubles. On dit que le prince a échappé miraculeusement, et Sigismond est prêt à soutenir les revendications de l'héritier légitime au trône de Russie. Par ailleurs, il n’abandonne pas le rêve, de voir son propre fils Vladislav monter sur le trône Moscou. Est-il possible de mettre en œuvre les plans ambitieux du roi, et est t-il possible pour le roi Vladislav d'être à la fois le roi de Pologne et de Suède, grand-duc de Lituanie et tsar de Moscou ?

    In the year 1587 Sigismund Vasa, the son of king John III of Sweden and Polish princess, became King of Poland and Grand Duke of Lithuania. The new new ruler proved to be decisive, militant and quite power-hungry. He was a devout Catholic as well. As his main focus in the domestic policy he chose to enforce his crown authority. He aimed to restrain the szlachta and to restrict the range of influence of the numerous Sejms, as well as to abolish the vote for the title of King of Poland, making it hereditary. Naturally, nobles and magnates opposed such policies. His second focus in the domestic affairs was all about strengthening Catholicism and erradication of other branches of Christianity. He strongly supported the Union of Brest, according to which the Eastern Orthodox Church would place itself under the authority of the Pope of Rome and accept the catholic teaching, forming the Greek Catholic church. Sigismund also intervened into foreign affairs. He was rightfuly crowned as King of Sweden, yet Swedes had no intention of bowing to the catholic ruler and announced his deposition. Sigismund desired to create a proper Polish-Swedish and never abononed the idea. Among other things, he sought to conquer the agressive Tsardom of Russia, which had been in distress after the death of tsarevich Dmitry and the rise to power of Boris Godunov. There are rumors that tsarevich is still alive and Sigismund was ready to back his claim on throne. However, he would be quite content with his own son, Władysław, residing on the russian throne. Would he be able to fulfil his ambitious plans and make his own son King of Poland and Sweden, Grand Duke of Lithuania and Tsar of Russia?

    • Mission 1 : La confrontation de Kokenhauzen
    Le nouveau roi de Suède n'a pas perdu de temps, il a rassemblé une armée de 10.000 hommes et il a débarqué en Estonie, où il a été rejoint par les forces de la noblesse locale, et il s'est déplacé vers le Sud de la Livonie lituanienne. Là les troupes de la République conduit par voïvode Venden Farensbah, ne comptait que 5.000 hommes. L'offensive des Suédois a progressé avec beaucoup de succès. Malgré quelques batailles perdues, ils ont pris Pern, Dorpat, Fellin et Wolmar. En Février 1601, ils ont atteint la Dvina occidentale et Riga, et en Mars 28 ils ont établi le siège sur Kokenhauzen et capturé la ville le 1er Avril. Les restes de la garnison lituanienne ont pris refuge dans le château, que les Suédois ont pris d'assaut à plusieurs reprises sans succès. Enfin, ils ont décidé de prendre le château par la faim en l’assiégeant. Le duc Sedermanlandois a laissé une petite force pour garder le château, puis il est reparti lui-même avec les principales forces au nord à Erle. Là, il donna le commandement à son fils bâtard, Charles Karlsson Yullen’elm, et il est parti en Suède chercher des renforts. Pendant ce temps, la Sejm, la Diète de la République des Deux-Nations, a approuvé les nouvelles contributions qui étaient censés aller à la formation d'une grande armée sous le commandement du grand hetman de la couronne Jan Zamoyski. En attendant que celle ci soient formée, la Kurlandie et Zhmud doivent être défendue par les troupes du grand hetman lituanien Christopher Radziwill, surnommé pour ses faits d'armes, Perun. Cependant, les troupes lituaniennes n'allait pas aussi vite qu'il le voulait, il a donc envoyé sur Kokenhauzen le colonel Ian Sichinski. Le brave colonel est parvenu à interrompre par ses actions décisives l'approvisionnement en vivres et munitions des suédois assiégeant le château de Kokenhauzen, et il les a forcé à se réfugier à l'intérieur des murs de la ville. Yullen’elm a essayé d'attaquer l'audacieux colonel mais Christopher Radziwill est arrivé au secours de Sichinski. Maintenant, les troupes lituaniennes ont pris au piège les Suédois dans la forteresse de Kokenhauzen. Vous devez reprendre Kokenhauzen car il s'agit d'une base d'opération idéale pour lancer une contre-offensive sur l'ennemi.

    In the year 1687 Sigismund Vasa, a noble from a Swedish dynasty, became King of the Commonwealth. When his father, king of Sweden, died, he was the first the first in the line to sit on the northern throne. But Swedes had no plans to pledge their allegiance to a catholic ruler, so they crowned a duke of Södermanland. Sigismund had no intention of giving up on his claim, which led to a conflict. In 1600 the Sejm announced that Swedish Estland is now a part of the Commonwealth. The recently crowned king of Sweden did not waste time and raised an army of 10 000 men. After he landed with it in Estland, local nobility joined him and together they moved on Lithuanian Livonia, which was guarded by a mere 5000, led by general Farsenbach. The Swedish invasion was extremely effective. Despite a few lost battles, they had taken Pärnu, Valmiera, Dorpat and Fellin. By February of 1601, they came to Daugava and Riga, and on March 28 started a siege of Kokenhusen, which lasted only 3 days. The remains of the Lithuanian garrison took cover in the fortress near the city. Finally, after a number of unsuccessful attempts at taking the fort, Swedes decided to starve out the defenders. A small encampment was left to continue the siege, while the main Swedish forces moved to north, to Erle. There the Swedish king decided to come back to Sweden for more reinforcements, leaving his son, Carl Gyllenhielm, to command the forces. Meanwhile, the Sejm had approved new war taxes, which were aimed to fund an army for great crown hetman Jan Zamoyski. While it was forming, a great Lithuanian hetman Krzysztof Radziwiłł, nicknamed The Thunderbolt for his military prowess, was given a task of protecting Courland and Samogitia. But Lithuanian forces took more time to gather than the hetman had predicted, so he sent a young Jan Sicińskito to Kokenhusen. The brave commander managed to disturb the Swedish supply lines, severely weakening the besieging party this way. Gyllenhielm tried to attack the bold Lithuanian commander, but The Thunderbolt came just in time to rescue the forward unit. Now the Swedes were surrounded and locked up the fortress of Kokenhusen. You need to take Kokenhusen back from the enemy, as it is a crucial base of operations, crucial for a successful counteroffensive.
    • Mission 2 : Lever le siège de Riga
    Après la victoire de Kokenhauzen les suédois ont reculé et se sont réfugiés à l'intérieur des forteresses et des châteaux qu'ils ont capturés, les troupes lituaniennes de Christopher Radziwill de Livonie ont été rejointes par l'armée de la Couronne, dirigée par le grand hetman de la Couronne Jan Zamoyski et le roi Sigismond lui-même. En outre, les Cosaques ukrainiens sont venus sous le commandement de l'hetman Samoilo Coshka. À la fin de l'année 1602, la République avait repris presque toute la Livonie mais les soldats ont refusé de continuer tant que leurs salaires ne seraient pas versés. Les cosaques et le cavalerie ont quitté l'armée. L'hetman Zamoyski est retourné en Pologne, mais a payé ses soldats avant en utilisant l'argent alloué par le Sejm, ainsi que ses fonds personnels. Le roi Sigismond a également jugé son séjour dans l'armée superflu. Jan Karol Chodkiewitch a pris le commandement. Il a continué de libérer la Livonie et par la suite il parvint à mener les combats en territoire ennemi. Malgré ses victoires, l'armée polonaise manquait constament d'argent. Les fonds alloués par le Sejm n’étais pas toujours suffisant, alors les commandants devait maintenir l'armée à leurs propres frais. En outre, pendant la saison froide, la faim et la maladie ont commencé à frapper les troupes. Tous ces éléments ont empêché la République d'exploiter pleinement son avantage. Par exemple, après la bataille de Dorpat, l'armée, restée pendant longtemps sans salaire, s'est rebellée et elle a formé sa propre confédération sous la direction du hussard Alexander Lisowski. Cela a conduit à une halte des combats en Estonie. Pendant ce temps, les suédois, inspirés par l'exemple de Maurice d'Orange qui avait formé une armée professionnelle aux Pays-Bas et vaincu les espagnols, ont invité à leur service le comte Johann de Nassau-Siegen. Il a commencé à réorganiser et réformer l'armée suédoise en la calquant sur le modèle néerlandais. Le duc de Sedermanland n'a épargné aucune ressource et a invité des officiers de toute l'Europe, le Riksdag a augmenté les contributions et même le tsar moscovite en signe d'alliance avec la Suède à aider au financement. Tout cela a permis de rassembler en 1605 une puissante armée pour capturer Riga, la plus grande ville de Livonie, le port principal de la Lituanie. Au contraire, l'armée de Chodkiewitch, qui devenu entre temps le grand hetman de Lituanie, était dans une position délicate. Le Sejm a non seulement décidé de ne pas envoyer de renforts, mais elle a refusé d'allouer des fonds pour la guerre. Pour l'heure l'hetman ne peut compter que sur ses troupes. La retraite est hors de question. En aucun cas, Riga ne doit tomber aux mains des suédois !

    After a triumph at Kokenhusen, Swedes retreated to previously captured lands, while the polish crown army and a group of Ukrainian cossacks, led by king Sigismund himself and Samuel Koszka, joined up with The Thunderbolt at Livonia. By the end of 1602 the Commonwealth almost fully reclaimed Livonia, but its soldiers refused to progress any further, as their wages had been already withheld for a few months. Hetman Jan Zamoyski left along with cossacks, after paying the soldiers off from the funds provided by the Sejm. The king himself had also deemed his presence unnecessary, so it was upon Jan Karol Chodkiewicz to took a mantle of command. He continued to reclaim Livonia, pushing the offensive to Swedish territories. Despite the initial success, Polish military had a severe lack of funds to continue the campaign, so the commanders had to spend their own gold. The fact that winter came and brought diseases with it, didn’t help as well. All these factors resulted in inability of the Commonwealth’s army to fully grasp the momentum and efficiently use their streak of victories. For example, after the skirmish near Dorpat, forces, that were not paid for a long period of time, rebelled and formed their own confederation under Aleksander Lisowski. This brought the Polish campaign in Livonia to a halt. At the same time, the Swedish military became inspired by an example of Maurice of Orange, which found his own school of military professional practice and reformed the army of Dutch Republic. They invited John VII of Nassau, which had reorganized and reeducated the battered Swedish military with help of Dutch techniques. The duke of Södermanland, with help of some funding from Moscow, spared no costs and called upon officers from all over Europe. By the end of 1605, Swedish armies transformed into a force to be reckoned with, prepared not only to conquer Riga, the biggest naval port of the Commonwealth, but to progress further into Lithuanian lands. The army of hetman Chodkiewicz found itself in a difficult position. The Sejm had not only ignored their pleas for help, but also refused to provide any financing for an upcoming war. From now on they can rely only on themselves, retreating is out of question. Riga must not fall!
     
  7. Foeurdr

    Foeurdr Moderator Staff Member

    Campagne polonaise suite
    • Mission 3 : La bataille de Klouchino
    Lorsque Fédor, succésseur d'Ivan le Terrible, est mort, Boris Godunov hérita du trône. La population a tout d'abord réagi avec incrédulité au nouveau souverain car il n'était pas de la famille royale. Mais quand les rumeurs ont commencé à courir au sujet de l'assassinat du tsarévitch Dmitry, le fils d'Ivan le Terrible, cette incrédulité s'est transformée en hostilité. En 1603, au sein la République des Deux Nation un homme est apparu, il prétendait être le prince Dmitry qui avait survécu miraculeusement, il a également annoncé son intention de récuperer le trône de son père. Le Sejm de la République refusa de soutenir ses prétentions à la couronne moscovite. Tandis que le grand hetman de la Couronne, Jan Zamoyski, le railla d'être une comédie digne de celles de Plaute ou de Térence. Mais le gouverneur de Sandomir, Jerzy Mniszek décida de soutenir Dmitry à ses propres risques. Il rassembla des troupes et des cosaques et il fiança sa fille Marina avec le prince Dmitry. Son chemin vers Moscou commença par la bataille de Dobrynichi où ses forces furent vaincues, mais lorsque le tsar Boris mourut, le peuple russe commenca à soutenir à l'unisson Dmitry et bientôt il pu accéder au trône. Cependant, la politique qu'il mena n'était pas du goût des boyards et ceux ci décidèrent d'organiser un coup d'état. En mai 1606, Dmitry fut tué et Vassily Chouïski devint tsar de Russie tandis que les rébellions des cosaques et les révoltes paysannes commencèrent à secouer le pays. En 1607, le tsarévitch Dmitry réapparut encore une fois prétendant avoir miraculeusement survécu. Encore une fois, il réunit une armée dans l'est de la République des Deux Nations, il mena une campagne durant laquelle il assiègea Moscou et où il établit son camp à Touchino. Les partisans de Dmitry sont devenus connus sous le nom des "hommes de Touchino". Sauvée de la captivité Marina Mniszek reconnu son mari. Pour se débarrasser de Dmitry, le Tsar Vasily conclu en 1609 une alliance avec la Suède qui à cette époque était en guerre avec la Pologne. Cela conduisit Sigismond à entrer en guerre avec la bénédiction du Pape Paul V contre moscou. C'est ainsi que la puissante armée de Pologne-Lituanie assiègea Smolensk. A Novgorod se rassemblèrent des troupes suédoises et des mercenaires de France, d'Ecosse, d'Allemagne et d'Angleterre. Ils rejoingnirent l'armée de Mikhail Vassilievitch Skopin-Shuisky et ensemble ils parvinrent à lever le siège de Touchino sur Moscou, obligeant Dmitry à fuir. Le camp de Touchino connu alors des scissions et de nombreuses désertions. Le patriarche Philarète alla en personne rencontrer Sigismond pour offrir au prince héritier royal Vladislav la couronne de Moscovie. Vassily envoya une armée sous le commandement de Dmitry Shuisky contre les troupes de l'armée de Pologne-Lituanie, laquelle envoya l'hetman polonais de la Couronne Stanislav Zolkevski et ses troupes. Les deux armées vont s'affronter dans une lutte mortelle dont l'issue décidera si Vassily parviendra à garder son trône, et si non, lequel des deux prétendants l'aura : le prince Vladislav ou le tsarévitch Dmitry.

    When Fedor, a successor to Ivan the Terrible, died, Boris Godunov got his turn to rule the Tsardom of Russia. Russian folk was aware of their new ruler, as he was not of noble blood. And when the rumors about tsarevich Dmitry murdered came out, awareness transformed into hostility. In the year 1603 in the Commonwealth appear a man brave enough to call himself Dmitry, telling stories about his miraculous survival. He made sure that his intentions were clear - he wanted to get what was rightfully his and sit on the Russian throne. The Sejm rejected his ideas about invading Moscow, while great crown Hetman Jan Zamoyski called his plan a comedy worthy of Plautus. But commander Jerzy Mniszech decided to support Dmitry, despite the odds. He gathered his troops and cossacks, betrothal his daughter to Tsarevich and matched out. His path to Moscow started with the battle of Dobrynichi, but when tsar Boris died, Russian folk began to turn sides really quickly, which led to ascension of Dmitry to Russian throne. But his policies did not please the boyars, as they decided to perform a coup. In May of 1606 Dmitry was murdered, Vasili IV became king of Russia and rebellions started to tear Russia apart. In 1607 Dmitry once again appeared in the Commonwealth, telling even more ridiculous stories about his survival. Yet again Polish forces besieged Moscow. Dmitry's wife, Marina Mniszech, recognized him. To drive Dmitry out, tsar Vasili formed an alliance with Sweden in 1609, which was already at war with the Commonwealth. This gave king Sigismund, with blessing of Pope, started a war with Tsardom of Russia and combined Polish-Lithuanian forces besieged Smolensk. The Swedish army, along with mercenaries from France, Scotland, Germany and England, came to Novgorod. They united with Mikhail Vasiliyevich Skopin-Shuisky and broke the siege of Moscow, forcing Dmitry to flee. Deserters and scoundrels became common in Russia. Seeing this, patriarch of Moscow Filaret came to Polish king and offered a Russian crown to his son, Wladyslaw. Vasili sent an army led by Dmitry Shuisky againsh Polish-Lithuanian forces. To meet them, Polish crown hetman Stanislav Zolkiewski and his troops were sent. Two armies are about to meet each other in a deadly skirmish, which will determine if Vasili will hold onto his crown, and if no, who shall become the next king: Wladyslaw or Dmitry.
    • Mission 4 : Au secours de Potchaïev (ou de Potchaïev Lavra)
    Depuis 1648, une série de guerre a frappé la République des Deux nations. Les meilleurs chevaliers sont morts dans les nombreuses batailles contre les suédois, les russes, les turcs, les hongrois et les ennemis intérieurs. En 1672, une nouvelle guerre avec l'empire ottoman a commencé. L'armée ottomane a commencé à capturer des forts et des châteaux en Podolie et les hordes tatares ont pillé les villes et les villages. Épuisée la République ne pouvait opposer qu'une petite armée. Mais à la tête de ces forces se trouvait le grand hetman de la couronne Jan Sobieski. En 1673, il attaqua et défit les turcs près de Khotyn apportant une gloire immense à la République des Deux Nations à travers toute l'Europe et il fut élu roi. A partir de ce moment, les turcs ont commencé à l'appeler le "Lion de Khotyn". Mais il ne parvint pas à poursuivre l'élan de Khotyn à cause de la frivolité de la noblesse. Par exemple, le grand hetman lituanien Michal Kazimierz Pac débanda immédiatement ses troupes sitôt le bataille de Khotyn achevée contre la volonté de Sobieski. Par conséquent les restes de l'armée turque ont pu échapper au carnage. Cependant, 1674 a été marquée par de nouveaux succès: le sud de l'Ukraine fut libéré des turcs et des tatars. Après une série de défaite, les turcs ont en 1675 levé une nouvelle armée pour rétablir la situation en leur faveur. L’armée ottomanes était commandée par Ibrahim Pasha Shishman et les forces tatares par Nureddin Safa Giray. Leur offensive a très bien commencé, ils ont traversé le Dniestr et ont commencé à assiéger les châteaux polonais. Certains d'entre eux ont opposé une grande résistance, d'autres ont abandonné leur garnison et sont tombés dans les mains d’ennemies. A travers toute la République on peut entendre le récit des trois cents courageux défenseurs de Trembovle et de son commandant le capitaine Jan Samuel Hshanovsky. Mais le personnage principal de cette histoire est sa femme Anna Dorota. En Septembre, 10.000 turcs assiégèrent le château en Trembovle. Mais dame Hshanovskaya se montra un exemple de courage et de persévérance. Elle inspira les défenseurs du château par ses mots et par ses actes, à prendre les armes et à combattre l'ennemi côte à côte. Toutes les attaques turques furent repoussées et ils durent lever le siège sans rien gagner. Maintenant, le roi Jan Sobieski dispose d'assez de forces pour aider les citadelles et les châteaux et repousser les hordes ennemies hors de Podolie. L’armée se rassemble près de Lviv, où les chevaliers se ruent de quatre coins de la République. Vous savez que l'ennemi menace Pochaïev Lavra et décidant que chaque minute compte, vous n'avez pas attendu le discours de campagne du roi et vous vous dirigez vers le monastère avec vos propres troupes à vos risques et périls.

    Since 1648 the Commonwealth had been struck by a number of wars. Best knights fell in numerous battles with Swedes, Russians, Turks, Hungarians and internal enemies. In the year 1672 began a new war with Turkey. The Turkish army started to capture forts and castles in Podil, and Tatrian hordes to plunder cities and villages. The exhausted Commonwealth was able to put a meek resistance, but they were led by Jan Sobieski. In 1673 he attacked and crushed Turks near Khotyn and brought glory to the Commonwealth across Euopre and got himself elected as King. From now on Turks called him as "The Lion of Khotyn". But he was unable to maintain the momentum due to frivolous nobles. For example, great Lithuanian hetman Michał Kazimierz Pac disbanded his army right after the battle of Khotyn, despite the orders from Sobieski. This way the remains of the Turkish army were able to flee. Nevertheless, 1674 marked new victories: Southern Ukraine was freed from Turks and Tatars. After a streak of defeats, Turks gathered a new army in 1675 to bring back things to the way they used to be. The commander of Turkish forces was Ibrahim Shishman-Pasha, while Tatars were led by nureddin Safa Geray. Their offensive started really luckily, after crossing Dniester they besieged a number of Polish castles. Some of them resisted, but many fell to the attackers. The whole Commonwealth heard a story about the three hundred famous defenders of castle Trembovle and their commander Captain Ian Samuel Hshanovsky. But the main heroine of this story became his wife - Anna Dorota. In September, 10 thousand Turks besieged the castle in Trembovle. Lady Hshanovskaya set an example of courage and perseverance, she inspired the defenders of the castle with both words and deeds, by taking up arms and fighting with the enemy on a par with everyone else. All of the Turkish attacks were repelled, and they retreated with nothing. Now King Jan Sobieski had enough forces to help the castles and forts to banish the enemy hordes from Podil. The army is gathering near L'viv, soldiers are flocking from all over the Commonwealth. You discovered, that the enemy is threatening the Pochayiv Lavra. Deciding that every minute counts, you can't afford to wait for the king, and decide to go to the monastery with your troops.
    • Mission 5 : Lever le siège de Vienne
    A la fin de l'année 1676, la République des deux nations et l'empire Ottoman ont signé une trêve, le pacte de Zhuravensky. Jan Sobieski souhaitait finir la guerre aussi vite que possible car le Sejm n'avait pas pu récolter les fonds nécessaire et l'armée était entretenu sur les fonds personnels du roi. De plus, les nobles ne partaient en campagne que lorsque qu'ils voyaient une menace directe sur leurs possessions. Tous ces faits ont rendu extrêmement difficile le rassemblement d'une armée tandis que les turcs étaient innombrables. La poursuite de la guerre sous ses conditions était impossible. La seconde raison de la hâte du roi était son désir de capturer la Prusse de l'Est. Pour cela, il allait former une alliance avec la France et la Suède. Le fait que sa femme adorée, Marysieńka, soit française aiderait certainement lors des négociations. Le roi de France, Louis XIV, de son coté, espérait qu'une alliance avec la Pologne lui assurerai la supériorité sur le Saint Empire Romain Germanique. Mais la szlachta, la noblesse, réagit immédiatement contre ces plans. Les magnats ne souhaitaient pas gâter leurs relations avec l'empereur et craignait que le roi Jan Sobieski ne souhaite devenir un monarque absolu comme Louis XIV. Pendant ce temps l'ambassade à Istanbul continuait de discuter les termes de la paix. Les polonais souhaitaient revenir aux frontières d'avant guerre ce qui n'était pas du goût des turcs. Cet enchevêtrement complexes de contradictions mena aux conclusions de 1683. Une alliance avec le Saint Empire Romain Germanique fut conclu : dans le cas d'une agression ottomane sur la capitale d'un des deux alliés, le second devait se précipiter à sa rescousse. La même année une immense armée ottomane sous le contrôle du grand Vizir Kara Mustafa marcha depuis Adrianople jusqu'à Vienne. Les ambitieux turcs n'avaient aucune intention de s'arrêter à la capital autrichienne. Ils rêvaient de capturer Rome et Paris. Une fois de plus l'Europe se sentait menacée par la menace ottomane. Face à vous, il s'agit peut être de la plus terrible et importante bataille de l'histoire de la République des Deux Nations. Si vous êtes victorieux votre renommée et votre gloire surpassera celle de tous les grands hetmans rassemblés.

    At the end of 1676 the Commonwealth and Turkey signed a truce - Zhuravensky pact. Jan Sobieski wanted to end the war as quickly as possible, because the Sejm could not raise the money, and the army had been maintained with the personal funds of the King. In addition, the nobles would go campaigning only if they felt a direct threat to their holdings. All these facts extremely complicated gathering an army, while the Turks were still numerous. Continuing the war in these conditions was impossible. The second reason for the haste of the King - the desire to capture East Prussia. For this, he was going to form an alliance with France and Sweden. The fact that his beloved wife Marysieńka was French would certainly help. The king of France, Louis XIV, on the other hand, hoped that an alliance with Poland would ensure superiority over the Holy Roman Empire. But against these plans Szlachta acted at once. Magnats did not want to spoil their relations with the Emperor, and feared that King Jan had plans to become an absolute monarch, like Louis XIV. Meanwhile, the embassy in Istanbul continued to discuss the terms of peace. The Polish side is wanted to return to pre-war borders, which was not to the Turkish liking. This whole tangle of contradictions led to the conclusion in 1683. An alliance with the Holy Roman Empire was formed: in the case of Turkish aggression on the capital of either ally, the other one had to rush to his aid. In the same year, a huge Turkish army under the command of Grand Vizier Kara Mustafa matched from Adrianople and went to Vienna. Ambitious Turks had no intention of stopping in the Austrian capital. He dreams about the capture of Rome and Paris. Once again, Europe is threatened by Ottoman menace. Ahead of you is, perhaps, the most terrible and important battler in the history of the Commonwealth. If you are victorious, your fame and glory will surpass all the great hetmans' combined!
     
  8. hialmar

    hialmar New Member

    Ah, c'est une coincidence ou j'ai donné des idées à certains ? Si tu commences des traductions, faut qu'on se répartisse la tache pour pas perdre notre temps. J'ai commencé à traduire la campagne espagnole pour ma part.
     
  9. Foeurdr

    Foeurdr Moderator Staff Member

    Voici les dialogues au sein des missions, ils sont regroupés selon polmis1 à polmis5 ce qui correspond aux missions auxquelles ils appartiennent dans les fichiers du jeu, C'est dialogues sont aussi précédé d'éléments comme @q.briefing1 ce qui réfère au moment des dialogues. Je n'ai pas mis la version anglaise simplement parce que c'est long, très long, et j'ai pas envie de m'éterniser :p
    La version anglaise bien que le sens reste le même peut avoir un texte très différent, on nous avait demandé de ne pas trop nous y rapporter. C'est surtout utile quand en français ça ne fait aucun sens ! La traduction française de GSC a été faîte à partir du russe ou de l'ukrainien.
    Comme on les avait faîtes sans pouvoir faire les missions à l'époque il se peut que le texte ne soit pas adapté au mieux à la situation. Si vous n'avez pas encore fait la campagne et que vous avez envie de garder l'effet de surprise, je déconseille de les lire.

    • polmis1 :
    @q.briefing1
    Il y a un an que les suédois ont commencé à attaquer sans relâche la Livonie. Leur armée a capturé une ville après l'autre. Les braves troupes lituaniennes ont gagné quelques batailles, mais ne pouvaient pas arrêter l'ennemi. Maintenant, le Courlande et la Samogitie sont sous la menace d' une invasion. Mais la garnison de la ville fortifiée de Kokenhauzen a brisé l'élan des suédois. La ville est tombée rapidement mais le château est resté sous le contrôle des lituaniens. Leur courage et leur résistance acharnée ont contraint les suédois à arrêter leur offensive pour établir le siège sur l'imprenable citadelle, laissant le temps à leur principale force de se reposer et de se réapprovisionner. Ainsi, la République des Deux Nations a pu gagner le temps nécessaire pour lever l'armée. Tandis que la Diète en est encore à approuver les contribution et à décider à qui donner la masse de commandant, vous avez rassemblé des troupes locales et vous dirigez vers Kokenhauzen. Vous avez forcé les suédois qui assiégeaient le château à se réfugier dans la ville. Ils se retrouvent désormais en état de siège. Mais votre armée se compose uniquement d’infanterie et est complètement dépourvue de cavalerie. Si les suédois parviennent à tenir jusqu'à l'arrivée de leurs renforts, vous vous retrouverez dans une position difficile.​

    @r.briefing1
    Où donc est passé notre cavalerie ?​

    @q.briefing2
    La cavalerie lituanienne qui se trouvait à proximité a été envoyée dans la direction opposé, car elle n’était pas nécessaire pour le siège. Malheureusement, nous ne pouvons pas utiliser les chevaux locaux, parce qu'ils ne sont pas adaptés à nos usages, ils sont trop petit et nos gens sont trop grands. Si nous souhaitons disposer d'une cavalerie il nous faut construire des étables, obtenir du fourrage et faire venir des chevaux depuis les domaines royaux. Pour ce faire, nous aurons besoin de préparer la nourriture et du bois. Dès que vous les aurez rassemblez, contactez-moi. Je serai là sur la route. Je vais envoyer un coursier avec les indications nécessaires pour l'achat de chevaux.​

    @r.briefing2
    compris​

    @q.cossack.help
    Votre Grâce, la République connait une fois de plus une période difficile, elle promet des libertés et privilèges aux cosaques en échange de leur fidèle service. Le roi élargi le registre à nouveau, il a recruté des cosaques et leur a ordonné d'aller en guerre contre ses ennemis. Ils progressent maintenant vers le nord pour affronter les suédois luthériens. Oublions les conflits qui existaient entre nous, servons ensemble la République et le roi. Elle est la mère, il est le père! Quelles sont vos commandes, votre Excellence Hetman ?​

    @r.cossack.help
    Heureux de vous l'entendre dire. Comment dites-vous en de telles occasions ? Plusieurs branches ensemble ne peuvent être brisées, non ?
    @q.german.merc.help
    Bonne journée! Je suis le Hauptmann d'une compagnie de soldats qui ont été embauchés pour servir à Riga. le commandant de Farensbah nous a payé et il a envoyé vers vous, Herr Hetman. Nous sommes à votre service !​

    @r.german.merc.help
    Je vous remercie, capitaine ! J'espère que vous ne regretterez pas d'avoir quitté la confortable Riga car nous avons beaucoup à faire.​

    @q.german.merc.panic
    Donnerveter ! Les Pays-Bas sont plus accueillant qu'ici ! Un peu plus et tout ma compagnie reposerons sur cette maudite terre ! Maudits soient Riga, Farensbah, les suédois, la Lituanie et vous, Herr Hetman! Il y des choses de plus important que l'or !​

    @r.german.merc.panic
    Je suis désolé que cela soit arrivé ...​

    @q.armies.arrived
    Votre Grâce, j'ai deux nouvelles: une bonne et une mauvaise. La mauvaise : des troupes sous le commandement de Yullen’elm arrivent en renfort pour les Suédois. Apparemment, ils ont enfin reçu des renforts en provenance de Suède. Nous devons les affronter et nous débarrasser d'eux, sinon ils vont traverser la rivière Dvina et ils dirigeront sur Vilnius ! La bonne : l'hetman lituanien Jan Chodkiewitch vient à notre aide avec sous sa bannière ses hussards. Que je sois damné s'il existe une meilleure cavalerie légère que nos hussards ! Avec eux, nous n'avons rien à craindre de tous les suédois réunis !
    @r.armies.arrived
    Vive l'hetman Chodkiewitch!​

    @q.deserters.contact
    Vous êtes tombé dans les bois sur un détachement de soldats. Ils sont des déserteurs qui ont brisé leur serment et fui Kokenhauzen. Comment allez vous les traiter ?
    @r.hire.deserters
    Vous n'êtes pas des soldats, vous n'êtes que de vulgaires bergers ! Au diable, je suis prêt à oublier la violation du serment et à vous reprendre sous mon service. Peut-être éviterez vous ainsi non seulement la cour des hommes, mais aussi le judgement de Dieu.​

    @r.scare.deserters
    Bande de rustres, lâches et éhontés! Je ne veux même pas salir les armes de mes soldats de votre sang impur. Allez au diable ! Avant que je ne change d'avis !​

    @q.noble.angry
    Bienvenue votre Excellence, messire l'Hetman! Ma bannière est à votre service.. Attendez ... Que vois-je? Il est donc vrai que vous avez d'anciens déserteurs au sein de vos rangs ? Par l'enfer, vous voulez donc que moi et mes nobles gens se battent aux cotés de ces bâtards sans gloire qui ont brisé leur serment ? Êtes vous prêt à recueillir les plus vils qui acceptent de servir sous votre bannière ? Au lieu de servir un homme qui a oublié le sens de l'honneur, je préfère encore combattre seuls avec des bannières.​

    @r.noble.away
    Pour protéger la Patrie, je suis prêt à prendre à mon service les diables eux-mêmes. Agissez comme vous le souhaitez.
    @r.noble.sorry
    Comment ? Je n'en savais rien, pourquoi personne ne me l'avait il signalé ? Jugez et exécutez ces parjures immédiatement !​

    @q.noble.forgive
    Maintenant, je suis convaincu de votre noblesse, messire l'hetman. Depuis le début de la guerre, beaucoup de ces coquins errent sur les chemins, sans abri et sans un morceau de pain ! Nous devons rester sur nos gardes. Maintenant noble sir, avec mes valeureux compagnons nous pouvons entreprendre de repousser ces suédois hors de nos terres.
    @r.noble.forgive
    Magnifique, allons-y !​

    @q.noble.welcome
    Bienvenue votre Excellence ! Ma bannière est à votre service. Nous sommes inquiets des nouvelles qui parlent de l'avancée inexorable des suédois vers le sud. J'ai réunis sous ma bannière des hommes pour protéger mes biens. Au début, j'étais prêt à aller à la rencontre de l'ennemi pour le repousser, mais quand je l'ai vu j'ai réalisé que l'on ne pouvait pas arrêter les suédois. Je me suis alors dit : «Ne sois pas un fou arrogant, attends jusqu'à ce que le roi ait envoyé ses troupes et joins toi à elles, ensemble il sera possible de repousser les suédois". Me voici donc maintenant face à vous, prêt à rejoindre votre armée.​

    @r.noble.welcome
    Vous avez agi comme un chevalier sage et prudent.
    @q.town.contact
    Devant vous se trouve Kokenhauzen. Les suédois l’assiègent depuis le printemps, ils ont capturé la ville mais ils ont été incapables de prendre le château où les derniers défenseurs ont trouvé refuge. Les murs de château ont mis en échec les faibles canons suédois, c'est pourquoi ils ont décidé d'affamer la garnison.
    @r.town.contact
    Nous devons aider ces braves hommes et nous débarrasser des suédois !
    @q.town.clear
    Votre Grâce, l'ennemi bat en retraite ! Comme nos troupes ont capturé Kokenhauzen, ils souhaitent piller la ville. Mais il est s'agit de notre ville. D'une part, les soldats ont gagné le droit de disposer du butin de guerre, mais d’autre part le pillage de nos propres habitants ne saurait que ternir notre gloire. Quels sont vos ordres, votre excellence, que devons nous faire ?​

    @r.sack.town
    Les soldats ont gagné le droit de par leur bons et loyaux services de disposer du butin de guerre. Qu'on leur livre la ville.
    @r.safe.town
    Quiconque touchera aux biens de nos sujets sera exécuté sur la place !​

    @q.town.res
    Votre soldats ont pillé le peu qui restait dans la ville. Le butin capturé est entré au trésor militaire.
    @q.town.militia
    Votre Grâce, vous aviez raison quand vous avez interdit le pillage de la ville. Le conseil de la ville de Kokenhauzen a rassemblé des milices pour se venger des suédois. Vive les résidents de Kokenhauzen !​

    @r.town.militia
    Exellent ! Notre duché ne sera jamais à court de brave gens !​

    @q.garrison.safe
    Je vous remercie de nous avoir sauvé, messire hetman. Nous avons pensé qu'il serait nécessaire de faire sauter le château pour qu'il ne tombe pas aux mains des suédois. Il est préférable de mourir dans l'explosion que devenir un prisonnier. Nous n'avons jamais songé à nous rendre ! Merci à Dieu, le siège est maintenant derrière ! Maintenant, mes gens sont prêts à se joindre à vous. Ils sont vrais héros, ils sont seulement un peu décharné après ce siège. Pour l'heure, ils ressemblent à une bande de rustres, mais croyez-moi, nourrissez les bien et même le diable ne pourra sauver les suédois !​

    @r.garrison.safe
    Je serais heureux d'accueillir dans mon armée tant de braves chevaliers !​

    @q.horses.pay
    Votre grâce, êtes vous prêt à allouer des fonds pour le fourrage et des écuries ?
    @r.pay.yes
    Oui, faîtes donc, envoyez un messager pour chercher les chevaux.
    @r.pay.no
    Pas maintenant, attendez un peu.​

    @q.horses.enabled
    Vous disposez maintenant d'un haras et pouvez commencer à construire des écuries. La cavalerie vous fournira une aide précieuse dans vos opérations militaires.
    @r.horses.enabled
    Bien !​

    @q.treasures
    Vos soldats ont trouvé un coffre au trésor que quelqu'un essayait de cacher à la hâte. Probablement l'un des habitants qui essayait de cacher ses biens des Suédois.​

    @r.treasures
    Que l'on mette son contenu dans le trésor de l'armée.​

    @q.merchant.contact
    Bonjour, Herr Hetman ! Notre caravane, pour ainsi dire, vient depuis l'Autriche à l'est pour établir, avec votre permission, des liasons commerciales. On peut dire, que ces lieux sont pour le moins hostiles, c'est pourquoi j'ai embauché une belle escorte. Je vous ferais constater que nous ne sommes pas suédois et en aucune manière ne les aidons dans leurs objectifs. S'il vous plaît, permettez-nous de continuer notre voie.​

    @r.merchant.away
    Bon voyage, soyez prudent en Moscovie.​

    @r.merchant.hire
    Et combien avez vous payé pour votre escorte ? Je suis prêt à payer deux fois plus ! (- 2000 d'or)​

    @r.merchant.rob
    Il me semble que vous transportez des marchandises aux suédois. Je vous arrête et je confisque les marchandises !​

    @q.merchant.home
    Quelle malchance ! Je n'ai jamais aimé la face du capitaine des mercenaires, pardonnez moi mais on peut dire de ce scélérat qu’il serait prêt à vendre sa propre mère. Je dois m'en retourner car c'est un non-sens de voyager sans protection, avec votre permission. Adieu !​

    @r.merchant.home
    Quand l'ennemi est à nos portes, on pense d'abord à la défense puis au commerce.
    @q.merchant.fight
    Soyez maudits ! Aux armes ! Faites quelque chose.
    @r.merchant.fight
    Abattez-les !
    @q.merchant.goods
    Vos soldats se sont occupés de l’escorte du marchand. Le butin capturé a été mis au trésor militaire.
    @r.merchant.goods
    Bien !​

    @q.swed.cannons
    Les Suédois ont apportés des canons pour prendre le château en Kokenhauzen ! Si nous tardons trop à agir pour aider ses braves défenseurs, il sera peut être trop tard et on tuera tous ces gens.
    @r.swed.cannons
    Periculum in mora. Nous devons réfléchir à un plan.​

    @q.tough.bandits
    Vous avez choisi le mauvais endroit pour passer ! Cette route est payante. N'ayez pas peur, nous demandons qu'un peu d'argent de votre excellence, vous ne deviendrez pas pauvre pour autant. Passez donc la monnaie ! Epargnez nous le non-sens de l'amour de la Patrie et la fidélité au roi. Nous n'avons jamais servit quiconque ! Et n’essayez pas de prendre vos armes. Je briserai le crâne du premier qui tirera son épée !
    @r.tought.bandits
    Ah, sales voleurs ! Je vous couperais les oreilles !​

    @q.defeat
    Vous avez perdu la bataille pour Kokenhauzen, la Lituanie a été laissé sans défenseurs. Les troupes de couronne sont encore loin et les Suédois peuvent poursuivre librement leur mouvement vers le sud. La capitale du Grand-Duché de Lituanie – Vilnius est maintenant menacée. On ne pourraient attendre de pires développements. C’est une catastrophe!​

    @r.load
    D'autres perdent courage et abandonnent Dieu quand le malheur s'abat sur leurs têtes. Pour ma part je vais réfléchir à d'autre moyens pour remplir cette mission ! (charger)
    @r.exit
    La guerre n’est pas une amante bienveillante, elle n'amène les hommes que vers leur mort ... (sortie)
    @q.victory
    Vous avez gagné la bataille pour Kokenhauzen et sauvé la Lituanie de l'invasion suédoise. Les Suédois demandent grâce et abandonnent ! Maintenant, rien ne vous empêche d'aller plus en avant vers le nord pour regagner la ville perdue. Avec l'aide de Dieu vous réussirez peut être à vous saisir également de l'Estonie qui se trouve sous domination suédoise. Et tout cela sans l'aide des troupes de la couronne !
    @r.victory
    Voilà qui fera un beau pied de nez à l'hetman de la couronne. En avant, gardon toute la gloire pour nous !​

    @o.global
    Pour gagner, détruisez les détachements suédois (en bleu). Vous perdrez, si vous n'avez plus de soldats et de paysans.​

    @o.garrison
    Aidez la garnison assiégée en destruisant les groupes ennemis dans la ville.​

    @o.garrison.heeelp
    Aidez la garnison assiégée en destruisant les groupes ennemis dans la ville. Dépêchez-vous !
    @o.no.horses
    Pour être en mesure de construire des écurie et de recruter des cavaliers, recueilliez 20.000 unités de nourriture et 10.000 unités de bois, puis parlez avec l'officier. Il attend sur la route.​

    @o.talk.garrison
    Parlez à l'officier de la garnison.​

    @o.kill.deserters
    Tuez les déserteurs recrutés pour gagner le pardon de la noblesse.​

    @o.caravan
    Sur la route de l'ouest à l'est, on aperçoit un convoi marchand. Où se dirige t-il ?​

    @o.robbery
    Ne laissez pas le commerçant et ses ânes de bât s'échapper.​

    la suite viendra plus tard, je fais une pause
     
  10. Foeurdr

    Foeurdr Moderator Staff Member

    En fait avec Colonelburton on avait déjà fait des traductions de certaines campagnes mais on avait pas pu terminer à temps pour la sortie des dlcs et derrière pour des raisons x ou y GSC a oublié de les inclurent. Du coup j'ai toutes les corrections pour celles de Days of Brilliance (campagne polonaise + 5 missions indépendantes) et pour Guardians of the Highlands. En revanche je n'ai pas celle de Path to Glory, ni de days of Brillance (on avait pas reçu les textes pour celles là).
    Donc la campagne espagnoles n'a pas encore été touché tu es le premier
     
  11. hialmar

    hialmar New Member

    Ok et les campagnes de base ont été traduites aussi ?
     
  12. Foeurdr

    Foeurdr Moderator Staff Member

    Non, elles n'ont pas été retouchées, la traduction était assez correcte on ne s'est pas pencher dessus.
     
  13. hialmar

    hialmar New Member

    Bon j'avance pas mal sur la traduction de la campagne espagnole, je pense pouvoir donner le texte intégral, descriptions comprises d'ici deux jours. je poste ça sur la conversation privée ou sur le topic translation bugs ?
     
  14. Foeurdr

    Foeurdr Moderator Staff Member

    Il n'y a pas vraiment de règles donc fait comme tu veux.